MÉTIER: L'EXPLOITATION

L'exploitation, fonction incontournable dans l'entreprise, 41 000 cheminots assemblent, commercialisent les

trains, ils en assurent également la circulation.

Le système ferroviaire ne peut pas fonctionner sans aiguilleurs, régulateurs, agents de formation des trains, agents d'escale dans les gares, agents commerciaux voyageurs et fret pour vendre du train, garantir les recettes et un service de qualité.

Cependant aujourd'hui, l’appartenance à l’Exploitation a perdu du sens aux yeux des cheminots. Les établissements ne s'appellent plus établissements Exploitation, mais EEV, EIC, ELT, UPF, l’organisation est éclatée par activité et produit.

Il est impératif de retrouver du liant, du collectif, de la complémentarité entre tous les cheminots de l’exploitation pour garantir un service public de qualité et une production fiabilisée.

Pourtant au quotidien, la Direction s'acharne à détruire ces repères et distille une culture par Branches et Activités (Fret, EIC, TER, SNCF Voyages, Gares & Connexions, DCF, etc.). C'est un processus d'éclatement de l'Entreprise.

« Excellence 2020 » vient confirmer la mise en place des recettes libérales. Nos métiers seraient particulièrement impactés par les suppressions d’emplois. C'est un véritable plan social dans les métiers commerciaux Voyageurs, la poursuite du démantèlement du Fret, la suppression des chantiers manœuvre dans les gares, etc. Les usagers, associations d'usagers, élus et cheminots avec la CGT s'élèvent contre cette désertification du territoire programmée et la casse du service publics SNCF.

avec Xavier WATTEBLED du syndicat de Calais, Didier PANSIOT secrétaire du collectif technique national exploitation